Le moulin hanté

L'ancien moulin

Ceci est un souvenir de jeunesse qui, encore aujourd’hui, laisse en moi planer le doute de celui qui n'a strictement rien compris!! C'était pourtant une journée qui s'annonçait bien et, depuis quelques jours déjà, nous avions prévu de faire "un coup fumant" Clins d'œil et autres signes restant pour les autres un secret bien gardé (du moins l'avions-nous cru), faisaient de nous les deux garnements" les plus courtisés du moment !! " Ce soir après l'école .......au Moulin !! ".

Nous appelions cette vieille ruine " le moulin " et chacun de nous savait exactement de quel endroit il s'agissait. Ces quelques mots prononcés "en douce" pendant la récré, annonçaient donc ce "coup fumant" tant attendu !! A peine rentré à la maison : le sac d'un côté, le garnement à toute vitesse de l'autre vers "le Moulin" où déjà "on" m’attendait. Je tairai le nom de celui-ci mais il est témoin que "ce coup fumant" nous l'avons bien vécu ensemble !! Après les questions d'usages "t'es seul, t’as rien dit à personne.............." et avoir "juré" que c'est la vérité, le petit sac qui ne le quitte jamais et où il peut cacher plein de choses (cigarettes, cigares, briquets) "emprunté" à son Oncle et enfin ouvert !!!

Ce jour là nous avions chacun un très gros cigare à fumer et assis sur une grosse pierre tombée là (du mur sans doute) et à l’intérieur ( il n'y avait plus de toit depuis bien longtemps) nous fumions les larmes aux yeux ces "grosses gueules" comme nous disions !!

"Tu ne trouves pas que c'est fort ?? " "Tu parle moi j'ai déjà envie de dégueuller !!" "Ah! J’ai encore un bouquin....tien regarde."

Le cigare au bec, une fumée "à couper au couteau " mais ce n’est pas un livre comme d'ab, moi j'y comprends rien " Après bien du mal nous avons compris qu'il était question de faire apparaître LE DIABLE en lisant une phrase à l'envers 3x de suite !!. Au nom de DIABLE

Déjà nous étions sur le qui vive et le cigare commençait à nous retourner l'estomac; nous n'étions plus du tout "en forme". Avec ce silence que tout à coup nous remarquions.......

" Bon d'accord je lis la première phrase, toi la deuxième et la troisième ont tire au sort "

Le sort me désigna !! Après les deux premières phrases mon tour arriva pour la troisième!! Pas encore tout à fait terminée la porte commença à bouger à grand bruit, tappée à grands coups........

Au bord de l'évanouissement, d’un seul bond nous sommes sortis par la petite fenêtre qui n'avait heureusement que deux barreaux. Je ne sais encore pas aujourd'hui comment nous avons réussi à sauter les 2m ou 2,50 m de hauteur qui séparaient la fenêtre du sol !! Nous aurions pu être suivi à la trace mais aussi à l'odeur car nous avions exprimé (le cigare aidant) notre désarroi ............dans notre pantalon !!!!

Mon amis avait 12 ans, j’en avais 13 Ce que nous avions voulu garder secret avait été éventé.........ou alors ????.

Personnellement je n'y suis plus jamais retourné (au moulin) mais j'ai appris par d'autres (ne connaissant pas l'histoire) qu'ils n'avaient rien trouvé. C'était le lendemain matin !!!

Henri REMY dit Jacky 1940-2009

  • Site modifié le mercredi 28 juin 2017